Petits tips pour écolo débutant

Dès l’ouverture du blog (depuis presque un an 😱), j’ai souhaité vous parler d’écologie et de zéro déchet mais sans trop savoir par où commencer. Au fur et à mesure de ma réflexion, je me suis rendue compte que le plus simple serait le mieux : quelles (petites) actions quotidiennes changent concrètement les choses sans rendre la vie plus compliquée ? Ce sont les réponses à cette question qui ont guidé la rédaction de cet article.

« Être écolo », c’est une expression qui veut tout et rien dire à la fois. Chacun peut donc facilement correspondre à la définition qu’il se fixe, sachant que se dire « écolo » est plutôt socialement bien vu (les bonnes actions sont toujours gratifiées et gratifiantes n’est-ce pas ?). Or, lorsqu’on veut vraiment faire plus que couper l’eau en se brossant les dents et trier ses déchets, on peut se demander par où commencer ou se laisser décourager par l’ampleur de la tâche. Je vous parlerai prochainement d’un livre sur le zéro déchet mais en attendant je souhaitais partager avec vous quelques petits conseils à appliquer plutôt facilement quand on a envie d’en faire un peu plus pour réduire son impact écologique. Je ne prétend pas tout savoir, j’en apprends d’ailleurs pratiquement tous les jours ! D’ailleurs, je serais curieuse d’avoir vos astuces en commentaires 😉

L’idée de cet article n’est pas de vous rendre « parfait » ou de vous dire ce qu’il « faut » faire pour être écolo mais plutôt de partager avec vous quelques astuces du quotidien sans prise de tête qui vous feront peut-être même économiser quelques deniers (cerise sur le gâteau n’est-ce pas ?).

L’eau, une denrée précieuse

Vous le savez surement, l’eau est une denrée rare : 0,0001% de l’eau terrestre serait disponible et potable. Je ne vais pas vous détailler ici les raisons de la nécessité d’économiser l’eau mais vous trouverez de nombreux articles intéressants sur le site ConsoGlobe. Aussi, elle peut aussi coûter cher si on en consomme beaucoup (je pense aux familles nombreuses notamment). Voici mes astuces du quotidien faciles à mettre en place :

  • Récupérer l’eau de lavage des légumes/céréales/légumineuses/fruits : pour arroser les plantes, faire briller ses cheveux avec l’eau de trempage ou de cuisson du riz…
  • Laver ses légumes/fruits dans un bac avec de l’eau (les laisser tremper pour que la terre se décolle plus facilement et les frotter dans leur eau) que vous récupérerez pour autre chose plutôt que laisser le robinet couler
  • Récupérer l’eau froide de la douche (celle qui arrive avant l’eau chaude !) pour tirer la chasse, arroser les plantes, nettoyer son sol…
  • Acheter une gourde (en inox ou en verre plutôt qu’en plastique !) plutôt que d’acheter des petites bouteilles en plastique à usage unique
  • Récupérer l’eau de pluie si vous avez un jardin (avec un balcon ou une terrasse c’est plus risqué si ça déborde mais ce n’est pas impossible !) pour arroser ses plantes et son potager

blog,animal,sensible,paysage,nature,eau,végétal,soleil,eau,feuilles

Economiser l’eau de manière indirecte (1kg de viande nécessiterait 15 000 litres d’eau, un t-shirt en coton 7000 L et 1kg de riz 2000 L)  :

  • Réduire (ou éliminer) sa consommation de chair animale et produits d’origine animale (lait, oeufs)
  • Acheter d’occasion ses vêtements et son linge de maison ou acheter neuf mais des matières moins consommatrice en eau comme le lin par exemple
  • Faire des chiffons avec de vieux tissus (des draps troués ou tachés dont on veut se débarrasser, des vêtements qu’on ne veut plus mais pas en état pour être donné, de vieilles serviettes, peignoirs…) pour enlever la poussière, pour nettoyer rapidement ce qui est tombé au sol, s’en servir pour les animaux…

Le papier, cet envahisseur !

Il faudrait 17 arbres pour produire 1 tonne de papier, sans parler du CO² libéré dans le cadre de sa fabrication. Economiser le papier permet non seulement de réduire cette emprunte écologique mais aussi de désemplir nos maisons : qui n’a jamais été envahi par des papiers et prospectus à trier ? Mes tips :

  • Refuser les publicités en mettant un « stop-pub » sur sa boîte aux lettres et en demandant aux entreprises de ne plus vous envoyer leurs catalogues et publicités (banque, renouvellement d’abonnement à un magazine, demande de dons de la part d’associations…)
  • Réutiliser les enveloppes reçues (les fines comme celles avec du papier bulles)
  • Ne pas jeter les papiers dont le verso est vierge ainsi que les enveloppes voir les petits bouts de papier et les garder pour en faire du brouillon, y noter sa liste de course, ses to-do list…
  • Utiliser les feuilles de cahiers ou carnets non utilisées

Pour plus de conseils, je vous recommande la vidéo de Laetitia qui fourmille d’idées :

En cuisine et à table

En cuisine, nous produisons beaucoup de déchets et nous utilisons souvent beaucoup de matières nocives pour l’environnement mais aussi pour notre santé. Voici quelques astuces que j’applique ou que j’essaye d’appliquer :

  • Prendre l’habitude d’utiliser des boîtes : pour transporter son déjeuner, son goûter, conserver ses restes (plutôt qu’utiliser du film alimentaire)
  • Apprendre à se passer du micro-ondes : chauffer l’eau de son thé dans une bouilloire (avec intérieur en acier inoxydable histoire de ne pas boire du plastique en même temps !) ou une casserole, chauffer ses restes à la poêle si possible ou au four (en lançant en même temps une cuisson pour ne pas faire tourner trop pour un tout petit reste)
  • Ne pas jeter ses restes alimentaires : donnez si vous en avez trop (aux sans abri ou personnes dans le besoin, à vos voisins, vos proches…), les conserver pour plus tard (bocaux, congélateur…), les raccommoder (des restes de pâtes ou de riz en salade par exemple), peser vos ingrédients avant de les préparer afin de ne pas en avoir trop si vous savez que vous ne les finirez pas
blog,animal,sensible,thé,infusion,vrac,zéro,déchet,écologie
Infusions et thés en vrac : en plus, c’est joli !
  • Quand vous devez renouveler vos ustensiles, outils de cuisson et petit électroménager, optez pour des matériaux sains et durables
  • Oublier l’essuie-tout et troquer-le plutôt pour des chiffons et éponges ainsi que des serviettes pour accompagner vos repas
  • Cuisiner un maximum à partir de produits bruts (achetés si possible en vrac) et diminuer la consommation de plats industriels préparés (souvent suremballés)
  • Acheter les légumes « moches » et à date limite de consommation courte pour éviter qu’ils ne partent à la poubelle (et faire des économies car ils sont moins chers !) mais pas trop pour ne pas les gâcher vous-même
  • Conserver les contenants/conserves en verre après avec consommé son contenant pour y ranger ses aliments en vrac, ses restes, sauces, l’utiliser comme petite boite de rangement…
  • Acheter son thé et son café en vrac plutôt qu’en sachets ou dosettes

Dans la salle de bain

La salle de bain est également un lieu sensible. Les produits ménagers et cosmétiques sont bien souvent de petites bombes toxiques dont les composants font de plus en plus parler d’eux (silicones, parabens et autres aluminium pour ne citer qu’eux). Le site La Vérité sur les cosmétiques vous permet de décoder rapidement les composants de vos produits en vous indiquant s’il est nocif ou non.

blog,animal,savon,sensible,marseille,vert,laver,ménage,produit

Pour réduire les déchets causés par votre routine de toilette, vous pouvez notamment :

  • Troquer les flacons de shampooing et gel douche pour des savons et shampooings solides
  • Oublier les cotons-tiges (néfastes pour l’environnement et pour votre santé) et préférer un oriculi ou votre petit-doigt pour vous nettoyer les oreilles !
  • Choisir une brosse à dents compostable ou dont l’embout est changeable
  • Essayer le dentifrice solide
  • Passer au rasoir non jetable
  • Utiliser des mouchoirs en tissus plutôt que des mouchoirs en papier (et pas que dans la salle de bain hein, on est d’accord 😉)

Ode à la récup’, à l’occasion ou à la location/emprunt

Dans tous les domaines (meubles, alimentation, livres…), acheter d’occasion, louer ou emprunter sont des alternatives à l’achat neuf. Il y a suffisamment d’objets créés sur cette planète pour qu’un certain nombre d’entre eux ne soient pas de nouveau produits neufs. Pensez-donc à :

  • Jeter un oeil aux encombrants : même des objets endommagés peuvent être récupérés (par exemple les planches d’un meuble pour en faire une étagère)
  • Aller à Emmaüs, dans d’autres ventes solidaires, en friperie, faire les brocantes, magasins de revente de livres/CD/DVD, aller sur des sites de petites annonces…
  • Demander autour de soi si des connaissances ne cherchent pas à se débarrasser d’objets dont vous aurez besoin avant de les acheter et à l’inverse, leur proposer les objets dont on veux se séparer
  • Faites du troc
  • Emprunter à une médiathèque vos livres, DVD ou CD
  • Donner ou récupérer des livres dans des boîtes à livres
  • Louer certains objets dont vous ne vous servirez que peu (outils de bricolage notamment)
  • Poster des petites annonces pour vendre, acheter ou récupérer

Pour aller plus loin :

  • Faire soi-même sa lessive, ses produits ménagers et ses cosmétiques avec des ingrédients basiques, peu chers et peu coûteux en temps (vous en trouverez pleins sur le net !)
  • (Apprendre à) Lire les étiquettes et s’orienter vers des magasins bio (jamais irréprochables mais proposant davantage de produits « clean ») ou des alternatives locales (notamment en ce qui concerne les fruits et légumes : AMAP, La Ruche qui dit oui, vente direct du producteur…)
  • Faire du compost dans son jardin (c’est fastoche promis !) ou demander à ce qu’un  bac à compostage soit installé dans sa résidence : si vous ne l’utilisez pas, pas de soucis, la nature se chargera d’éliminer son contenu
  • Utiliser des protections hygiéniques lavables (cup, serviettes, culottes de règles)
  • Modifier ses habitudes de déplacements : marcher, prendre son vélo ou les transports en communs (souvent remboursés à 50% par son employeur en France !) plutôt que la voiture ou favoriser le covoiturage même pour les trajets quotidiens (travail, école, sport…)
  • Se renseigner sur la pollution numérique (j’espère vous faire un article sur le sujet !) et adopter quelques bonnes habitudes
blog,animal,liquide,sensible,vaisselle,gratoir,vert,ménage,produit,maison,diy
Liquide vaisselle maison et grattoir en bois et fibre de coco

 

Je souhaite remercier Laetitia, de la chaîne Youtube et du blog Le Corps, La Maison, L’Esprit avec qui j’ai découvert le minimalisme et le zéro-déchet. Son contenu actuel tourne moins autour de ses aspects mais vous retrouverez celui-ci dans ses anciennes vidéos ! Bien d’autres personnes m’ont influencé sans que je me souvienne de leur nom mais je les remercie tout de même ❤️

Je n’ai absolument pas été exhaustive dans cet article car j’ai souhaité m’adresser aux « novices », même si je sais que certaines de mes propositions pourront être tout de même perçues comme difficiles à mettre en place ou un peu « extrême ». Voici quelques références pour aller plus loin :

D’autres références (absolument pas exclusives) dont le contenu est très porté sur l’écologie :

J’espère que cette lecture vous aura plu et qu’elle vous aura été utile 😊

Envoyer le commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s