Recette fastoche : haricots verts sautés à l’ail

Je suis très contente d’enfin inaugurer cette future série d’articles de recettes « fastoches ». L’idée est simple : permettre à des débutant.es en cuisine de pouvoir suivre une recette de cuisine pas à pas, photos à l’appui et avec des termes simples ou expliqués.

Tu bloques sur une recette de cuisine parce que tu ne sais pas ce qu’est un « cul de poule » (enfin si, mais ça ne peut pas être ça tout de même !) ? Ou tu préfères suivre une recette pas à pas avec des photos de chaque étape ? Alors, cette article est pour toi !

Cette recette est donc adaptée aux débutant.es en cuisine ! Je vouvoie habituellement mes lecteur.rices dans mes articles, mais je trouve cela plus naturel de tutoyer pour un tuto « pas à pas ». Qu’en pensez-vous ? Ou plutôt qu’en penses-tu ?

N’ayant pas une cuisine super lumineuse (sans fenêtre et avec un plafond bas, la tristitude !), mes photos ne sont pas sublimes, mais pour réaliser une recette, promis ça devrait le faire 😉

En tous cas, j’espère que tu aimes les haricots verts (ou peut-être que « ma » recette va te permettre de les aimer ?). Même si je poste cette recette en toute fin de saison, elle reste valable toute l’année grâce aux haricots verts surgelés qu’on peut trouver en magasin (ou avoir soi-même mis au congélo). Elle reste même encore plus facile avec des haricots surgelés !

Ingrédients pour un petit accompagnement pour 2 personnes ou 1 gros appétit

  • 200 grammes d’haricots verts frais ou surgelés
  • 2 grosses gousses d’ail (plus ou moins selon les goûts)
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de fleur de sel
  • Du poivre (en fonction des goûts)

Ustensiles nécessaires

  • Une planche à découper ou une assiette qui ne craint pas d’être rayée
  • Un couteau qui coupe, même petit
  • Un torchon propre
  • Une casserole ou une marmite d’environ 20 cm et son couvercle + un panier-marguerite ou un cuit-vapeur
  • Une poêle d’une vingtaine de centimètre (ou une marmite ou casserole de taille équivalente)
  • Une spatule (ou une grande cuillère à soupe)

Préparation pas à pas

1. Si tu as peur de ne pas arriver à cuisiner : RELAX. Sers toi un verre d’eau ou de limonade (ne nous alcoolisons pas si on veut être concentré, voyons !) car c’est important de rester hydraté. Si jamais ta recette est « ratée » (mais le sera t-elle au point de ne pas manger ?), tu as sûrement quelque chose de tout prêt dans tes placards pour dépanner donc, inutile de te mettre la pression !

2. Si tu utilises des haricots verts surgelés, tu peux passer à l’étape n° 5. S’ils sont frais, tu peux les laver en les passant sous l’eau froide et en les frottant délicatement.

3. Sèche un peu tes haricots en les frottant dans un torchon propre (inutile qu’ils soient 100 % secs, l’idée étant de ne pas mettre de l’eau partout !).

4. Ensuite, prends une planche à découper un peu plus grande que tes haricots (plus elle est grande plus se sera confortable), tu peux aussi prendre une assiette si tu n’as pas de planche. Il te faudra aussi un couteau qui coupe un peu (quel qu’il soit mais le couteau à pain n’est pas le plus pratique par exemple !). Coupe les extrémités de chaque haricot car ils ne sont pas très digestes.

5. Une fois que tes haricots sont prêts, prends une casserole plutôt large ou une marmitte (la mienne fait 20 cm) dans laquelle peut rentrer un « panier marguerite » (cf. seconde photo) c’est-à-dire un ustensile qui permets de cuire à la vapeur. Tu peux aussi utiliser un cuit-vapeur. Dans les deux cas, il faudra mettre un « fond » d’eau (quelques centimètres : il ne faut pas qu’elle déborde et sorte par les trous de la marguerite).

6. Déplie bien la marguerite dans la casserole, ajoute tes haricots et un couvercle (si possible adapté à la taille de la casserole, pas comme moi 😁). S’il est un peu plus grand que ta casserole, il faut qu’un petit trou ou espace permette à la vapeur de s’échapper.

7. Allume ton « feu » : je met le mien à induction à puissance 7 mais si tu as un feu à gaz, tu peux tourner ton bouton à un peu plus de la moitié (on dit aussi « feu moyen-fort »).

Après ébullition (c’est-à-dire quand l’eau est suffisamment chaude pour faire des bulles qui remontent à la surface), laisse cuire 10 à 11 minutes. « Surveilles » ta casserole en vérifiant de temps en temps s’il reste assez d’eau (rajoutes-en si jamais il n’y en a presque plus). Tes haricots seront suffisamment cuits quand tu pourras les piquer avec une fouchette avec peu de résistance (il ne faut pas qu’ils soient trop mous car tu vas les faire cuire ensuite une seconde fois à la poêle). Je les aime bien croquants personnellement, mais libre à toi d’arrêter la cuisson un peu avant ou après les 11 minutes si tu les aimes de la sorte.

Attention ! Si tu utilises des haricots verts surgelés, ce temps de cuisson devra peut-être être un peu plus long. Réfère-toi aux instructions de ton paquet ou ajoute 2-3 minutes de plus.

8. Pendant la cuisson à la vapeur des haricots, prends une tête d’ail (ou directement les gousses !). Sépare 2 gousses (je fais personnellement ça à l’arrache en coinçant la pointe de mon couteau entre 2 gousses). Tu peux en utiliser plus si tu es fan d’ail ou moins (mais la recette sera moins authentique !).

9. Coupe « le cul » des gousses (la partie très sèche) et retire leur peau.

10. Ensuite, coupe en deux les gousses et retire le germe (la partie centrale) si ta gousse n’est pas fraiche. Autrement dit, si le germe est vert. Ensuite, coupe les en tranches d’environ 2-3 millimètres.

11. Prends une poêle (ou une grande casserole ou marmite, en fonction de ce que tu as sous la main) d’une vingtaine de centimètre, met à feu moyen (à induction niveau 6 ou à peine plus de la moitié de ton feu à gaz). Attends 2-3 minutes que ta poêle soit chaude puis ajoute l’huile d’olive.

12. Après une trentaine de secondes (ou pas trop longtemps pour ne pas que ton ail crame), ajoute tes tranches d’ail coupées avec amour et laisse les cuire pendant 1-2 minutes en remuant de temps en temps.

13. Ajoute les haricots et laisse cuire pendant 5-10 minutes en remuant de temps en temps afin qu’ils soient un peu grillés mais pas cramés.

14. Arrête le feu, ajoute la fleur de sel et quelques tours de moulin à poivre.

Il n’y a plus qu’à déguster, bon appétit 😋

Si ce type de recette « fastoche » t’a aidé, n’hésites pas à me le faire savoir en commentaire et à me dire quelles recettes tu veux que j’adapte en pas à pas (des recettes déjà présentes sur le blog ou des nouvelles). A bientôt 😊

Envoyer le commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s