Mes dernières lectures BD

Si vous suivez mon travail par ici depuis quelques temps, vous savez que je lis et adore les bandes-dessinées et que je partage régulièrement mes coups de coeurs. Une fois de plus, je n’avais pas envie de laisser passer certains ouvrages sans en faire la promotion par ici car ils méritent vraiment d’être mis en avant !

Plusieurs traitent de maladie mentale, sujet plutôt « à la mode » en littérature BD depuis quelques années et je dois dire que non seulement cela fait du bien (tout le monde est touché de près ou de loin même s’il y a beaucoup d’idées reçues et de discrimination envers les personnes atteintes de troubles psychiques). J’en ai lu des plus ou moins réussi mais c’est évidemment de mes préférées du moment que je vous présente par ici.

Radium girls de Cy

Radium Girls c’est l’histoire de femmes ouvrières dans les années 1920 qui vont s’intoxiquer au Radium, substance qu’elles utilisent pour peindre des cadrans de montre. On suit un groupe de copines dans leur vie à l’usine puis dans leur combat contre les effets secondaires de la substance qu’elles ont manipulé quotidiennement (et même ingéré !). Cette histoire est touchante et mérite qu’on y prête attention car on peut aisément y faire des parallèles avec notre époque. Elle m’a donné envie d’en apprendre plus !

J’aime énormément le travail de Cy, que ce soit ses bandes dessinées ou ses illustrations. Je vous avais déjà présenté ses premiers livres dans mon premier article dédié aux BD féministes. Autant vous dire que j’étais emballé par ce nouveau projet avant même sa sortie, d’autant que que Cy en parlait depuis un moment sur son compte Instagram et qu’elle a utilisé des crayons de couleurs pour la réaliser (méthode qu’elle utilise à merveille !).

Cy a également réalisé une très chouette vidéo YT où elle présente la genèse et la création de cette BD. Je vous l’installe ici où cas où elle vous intéresse :

Les croques de Léa Mazé

J’ai découvert, comme souvent, cette série de bande-dessinée créée par Léa Mazé par hasard en tombant dessus dans ma médiathèque (au rayon jeunesse, où il y a des vraies belles pépites !). C’est d’abord le dessin et les couleurs qui m’ont attiré, ce qui me suffit la plupart du temps car même si je lis la quatrième de couverture, je n’aime pas me spoiler (par exemple, je ne regarde jamais les bandes annonces de films que je vais voir au cinéma). Je n’ai pas regretté mon choix puisque l’intrigue de l’histoire est plutôt prenante. Il s’agit d’un frère et d’une soeur, jumeau-jumelle, pré-adolescent·es qui vont enquêter sur une affaire étrange dans le cimetière accolé à leur maison. Leurs parents, à la tête d’une entreprise de pompes funèbres, n’ont que peu de temps à leur accorder et j’ai apprécié retrouver une relation parents-enfants non policée et peut-être plus proche de la réalité. On sent les parents débordés voire à bout et les jeunes, harcelé·es au collège, tentant de survivre à cette période difficile de la vie.

Il existe pour le moment 2 tomes mais le troisième (et dernier) devrait sortir fin octobre 2020. J’ai hâte !

L’homme le plus flippé du monde de Théo Grosjean

J’ai découvert le travail de Théo Grosjean sur son compte Instagram avec ses chroniques de l’homme le plus flippé du monde. Comme son nom l’indique, Théo met en scène un personnage anxieux et angoissé dans diverses situations. J’ai bien ressenti la détresse de celui-ci grâce à la façon de dessiner de l’auteur et j’ai tout particulièrement aimé sa personnification de l’angoisse (mais je vous laisse découvrir cela par vous-même). Même si vous n’êtes pas quelqu’un de particulièrement anxieux·se au quotidien comme le personnage, il est plutôt aisé de se retrouver dans certaines situations, certaines angoisses irrationnelles et si celles-ci sont plus fréquentes vous trouverez sûrement du réconfort dans ses écrits (vous n’êtes pas seul·e 😉). Si besoin, il existe des lieux de soin psychique pris en charge par la sécurité sociale : les CMP (Centre Médico-Psychologique) et CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique). N’hésitez pas également à solliciter d’autres services publics : si vous êtes étudiant contactez votre CROUS, la PMI de votre département etc. (en fonction de votre situation).

Le tome 2 sort en janvier 2021 !

Eloge de la névrose en 10 syndromes de Leslie Plée

J’ai mis un petit moment avant de comprendre que je suivais Leslie Plée, autrice de cette bande-dessinée, sur son compte Instagram (oui je suis à la ramasse !). Elle m’y fait beaucoup rire avec ses dessins, notamment ceux d’elle et son fils et c’est avec le même humour et la même légèreté que l’Eloge de la névrose a été écrit et dessiné. Cet ouvrage traite avec recul (mais sérieux !) des problématiques quotidiennes, de nos maux psychologiques allant du « syndrome de l’adultisme » (c’est-à-dire le décalage entre ce qu’est censé être et faire un adulte et soi-même) au « syndrome du fardeau » (le sentiment d’être nul·le et un poids pour les autres). Evidemment, ce ne sont pas de « vraies » syndromes ni de maladies, là est toute la subtilité et l’humour de cet ouvrage qui dédramatise nos éventuels ressentis et pensées (qui existent pour autant et peuvent nous faire souffrir). J’ai aussi beaucoup aimé le chapitre sur le tabou des règles, le corps des femmes et le harcèlement sexuel. J’étais très heureuse que Leslie Plée y consacre tout un morceau de son livre !

Ce qui m’a attiré, une fois de plus, c’est le dessin ainsi que ses couleurs. Certain·es diront qu’il s’agit davantage d’un roman grahique du fait de l’absence de cases et des textes en dehors de bulles. J’ai beaucoup de mal avec cette appellation que je ne comprends pas. Pour moi, il s’agit simplement d’une évolution de la bande-dessinée ou du roman quand il s’agit de romans illustrés !

Immersion aux restos du coeur de KEK

Si je ne me trompe pas, KEK n’a pas vraiment donné de nom à cette série de planches publiée sur son blog (1 page par jour, démarré lors durant le confinement). Il y raconte son expérience lors de distributions de repas pour l’association Les Restos du Coeur : ses rencontres, le fonctionnement d’une distribution… Cette bande dessinée est intéressante et instructive mais aussi touchante puisqu’on y perçoit les difficultés des bénévoles et des bénéficiaires de manière réaliste (le fait de manger et distribuer la nourriture par tous temps, le matériel pas toujours adapté…) mais aussi les points positifs (le lien social, la solidarité…). Contrairement à ce qu’on pourrait être amené à penser il y a différents profils qui profitent de ces repas : des jeunes, des plus âgés, des personnes qui ont un travail, des femmes comme des hommes…

J’en profite pour vous indiquer que si vous avez besoin d’être aidé à cause de difficultés financières (pour vous loger, manger, vous vêtir, partir en vacances…), vous pouvez vous tourner vers le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) de votre commune ou la MDS (Maison des Solidarité) de votre département afin de rencontrer un·e assistant·e social. Il y a également les associations locales ou nationales (Emmaüs, Les Restos du Coeur…) qui peuvent vous apporter de l’aide et de soutien. Vous n’êtes pas seul·e !

C’est comme ça que je disparais de Mirion Malle

Ce n’est pas la première fois que j’évoque le travail de Mirion Malle par ici (après Commando Culotte et sa participation à Cher Corps), une autrice qui m’a permis de m’engouffrer dans le féminisme ! Cette bande-dessinée est tout autre puisqu’il s’agit d’une histoire, celle de Clara, une jeune femme souffrant de dépression. On la suit dans ses difficultés relationnelles (notamment ses amies qui ne la comprennent pas, l’isolement…), son incapacité progressive à travailler… J’ai été touchée par ce personnage d’autant que le scénario est bien réalisé et on ne tombe pas dans quelque chose de trop déprimant ou de caricatural. On y perçoit les paradoxes et j’ai trouvé sa façon de raconter la maladie très juste. C’est même une bande-dessinée que je recommanderais à des personnes touchées de près ou de loin par celle-ci.

J’ai bien aimé le fait que dessin soit non coloré même si cela ne m’attirait pas au départ. Cela donne une ambiance très raccord avec l’histoire.

Alors, avez-vous fait des découvertes ? Qu’avez-vous lu récemment ? Je serais curieuse d’avoir vos retours ainsi que vos suggestions de lecture ! (BD ou non 😉)

2 commentaires sur « Mes dernières lectures BD »

Envoyer le commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s